St Barth : Un petit paradis caribéen

Saint-Barthélemy est devenue la seule colonie suédoise entre 1784 et 1878, ce qui a laissé des traces dans l’architecture et les noms des rues de Gustavia, ainsi que dans la poursuite des liens culturels. En raison de la liaison avec la Suède, St Barth reste un port franc à ce jour.

Depuis cette époque jusqu’aux années 1950, Saint-Barthélemy était quasiment oublié. Devenue officiellement partie intégrante de la République française en 1946, l’île dépendait de la Guadeloupe et passa inaperçue jusqu’à l’arrivée des Rockefeller et des Rothschild dans les années 1950 et devint un lieu de retraite célèbre et inaccessible pour la haute société américaine. Ce n’est pas une histoire typique pour une île des Caraïbes.

Depuis lors, l’île a délibérément courtisé l’extrémité supérieure du marché du tourisme, le raisonnement étant purement logique: l’île est minuscule.

Le gros de l’île reste entre les mains des descendants des colons français, simplement connus sous le nom de Les Saint-Barthinois, nom des habitants de St Barth. De manière approximative, les Saint-Barthinois représentent environ la moitié de la population, l’autre moitié étant principalement métropolitaine française, éparpillée d’autres Européens et étonnamment un peu de résidents américains y vivant toute l’année.

La piste de l’aéroport n’a que 640 m de long et le plus gros avion pouvant atterrir compte 19 sièges.

Vous pouvez arriver directement de San Juan par avion. Cependant, la majorité des visiteurs arrivent par Saint Maarten, l’île la plus proche, dotée d’un aéroport pouvant accueillir des jets privés ou autres, puis un transfert et un saut de dix minutes dans un petit avion bimoteur vers St Barth et le célèbre atterrissage des montagnes russes.

Pour ajouter un autre facteur, l’aéroport ferme au coucher du soleil. Inconvénient peut-être, mais cela signifie pas de vols de nuit et donc pas de bruit d’avion pour déranger votre soirée. Les ferries sont une option, mais ils ne sont ni trop fréquents ni agréables, et il y a aussi les bateaux à moteur à la location, élégants et luxueux, mais coûteux pour une traversée de 40 minutes pour un voyageur moyen.

St Barth est français. Non seulement St Barth est de culture et de langue française, mais c’est aussi une partie de la République française et, pour le moment, une partie intégrante de l’Union européenne.

En termes de sécurité, St-Barth est peut-être l’un des endroits les plus sûrs au monde, et cela s’explique facilement; La communauté est petite, 8000 personnes sur 24 km carrés.

Si quelqu’un tente de se lancer dans une carrière criminelle, il est rapidement et facilement identifié et, comment dire, éjecté. Il y a aussi le manque de pauvreté. Pour parler franchement, si vous n’avez pas d’emploi, personne ne vous louera d’hébergement et vous serez invité hors de l’île.

villa de luxe Saint Barthelemy

Note

Cliquez un nb d’étoiles pour noter

Note moyenne 0 / 5. Nb de votes 0

Aucun vote pour l'instant! Soyez le premier à noter ce post.

fr_FRFrench
fr_FRFrench